Accueil du site > Actualités > Vie de l’association > Compte-rendu d’activité 2012

Compte-rendu d’activité 2012

vendredi 17 mai 2013, par Le webmestre de l’association

  • Rapport d’activité 2012 :

Février : présence à l’inauguration de la salle Danielle Mitterrand à Alénya, commune avec laquelle nous avons mené des projets. Echanges avec Hermeline Malherbe suite à l’envoi de notre premier courrier en vue d’une rencontre, qui, à ce jour n’a toujours pas eu lieu. Mars : intervention dans la presse à propos du projet de centre d’interprétation de l’eau du Boulou que nous contestons vivement. S’en suivra une longue réponse du maire du Boulou qui ne répondra pas sur le fond de l’affaire. Mars : Participation au collectif pour la campagne « halte aux pesticides ». Notre association ne poursuivra cet engagement. Un bon travail est mené par ce collectif depuis deux ans. Mars : Notre association participe à Paris et Marseille à la préparation du forum mondial alternatif de l’eau de Marseille qui recueillera un succès de participation. Avril/mai : Engagement dans la création d’un collectif départemental Terre de Liens. Notre objectif étant de protéger les zones de captage d’eau potable en développant l’installation de jeunes agriculteurs en culture biologique. Juin : L’A.C.E.66 (Association des Consommateurs d’Eau) se dissout faute de renouvellement des animateurs. L’ACE66 était une association partenaire avec laquelle nous avions mené nombre d’actions. L’ACE nous a désigné pour recevoir son actif net subsistant. Nous demeurons l’unique association d’usagers de l’eau du département. Juillet : Rencontre des maires de Tordères et St Colombe concernant le fonctionnement du SPANC66. Envoi d’un courrier à l’identique à Nicolas Garcia resté sans suite. Ces trois élus , partisans d’une gestion en régie, sont membres du syndicat mixte SPANC66 qui a délégué ses services à VEOLIA et Pure Environnement. Le but de cette rencontre était de faire évoluer le SPANC66 en direction d’une gestion publique directe et d’ouvrir le syndicat à une participation des usagers membres de notre association. Aucune suite n’a été donnée des deux parties à ce jour. Août : Communiqué de presse de l’association à propos de la station d’épuration de Céret, en réponse à un article donnant la parole à un technicien de VEOLIA. Août /septembre/octobre : Parution de cinq grands articles sur la gestion du SPANC et l’action engagée par l’association dont la tenue des débats publics de Serralongue et de St Michel de Llotes. Suite à notre action, aux abus d’interprétation des textes de loi et à certains manquements que nous avions relevés, le président Rémédi recevra une lettre de soutien du Préfet lui assurant la bonne conformité du travail conduit par le SPANC66. En quelques sortes « Circulez, il n’y a rien à voir » Modeste participation à la campagne « transparence sur la qualité de l’eau » organisée par la fondation France libertés, contact avec l’ ARS de la région( Agence Régionale de Santé) dans lequel nous nous étonnons que les informations accessibles au public, les plus récentes, sont datées de 2009 !. Novembre : Participation au colloque des 14 et 15 novembre à Grenoble sur la thématique » les mutations territoriales du service public d’eau potable à l’épreuve de la durabilité » Nous percevrons les effets de la privatisation progressive de l’université marquées par les interventions trop souvent consensuelles des chercheurs. Néanmoins de bonnes rencontres seront établies avec : Géraldine Plieger (universitaire Suisse) Anne Le Strat ( Adjointe au maire, en charge de la gestion de l’eau en régie publique de la ville de Paris) Stéphane Ghiotti ( Montpellier géographe au CNRS) Christophe LIME( président de la régie de l’eau de Besançon) notamment.

[Télécharger l'article au format PDF dans une nouvelle fenêtre]

Visites uniques sur ce site | SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
Habillage visuel © digitalnature sous Licence GPL